Halte aux idées reçues


Si quelques bonnes habitudes suffisaient, ça se saurait et les attaques ne seraient pas en constante augmentation chaque année.

1- Comme je ne clique pas n’importe où, je ne me mets pas en danger
Certains sites frauduleux cachent très bien leur jeu et même un œil averti peut se faire avoir, ils imitent à la perfection les sites officiels (par exemple : Paypal, Orange, EDF, les impôts…). D’autre part, les sites Internet même les plus respectables peuvent être piratés par des « drive-by-download » qui installent des logiciels malveillants sur votre machine, sans que vous ne vous en aperceviez.
Des failles sur des sites ou des équipements informatiques peuvent permettre à des malwares d’entrer  dans votre machine et de s’y installer en toute discrétion, et ce même si vous êtes vigilant et que vous avez de bonnes habitudes. Si vous voulez vraiment vous connecter sans risque, un antivirus-firewall est indispensable.

2- Je n’ai rien d’intéressant à voler de toute façon
Certes, tout le monde ne détient pas tous les secrets de la NSA sur son ordinateur, mais même si vous pensez ne pas avoir d’informations ou de documents sensibles sur votre disque dur, vous possédez tout de même des choses importantes. Des informations qui vous semblent quelconques comme votre adresse mail, mais aussi vos identifiants pour vos réseaux sociaux ou votre compte bancaire peuvent aussi être utilisés par les hackers. Chaque année, près de 6 millions de données personnelles sont dérobées, et les particuliers sont deux fois plus attaqués que les entreprises. Ces éléments ont énormément de valeur à leurs yeux.

3- J’ai un Mac, je ne risque rien
Si vous pensez que votre Mac ne peut en aucun cas être infecté par un virus, c’est faux… Lorsque les appareils Apple n’étaient pas encore grand public, les pirates s’y intéressaient peu. Mais aujourd’hui, les utilisateurs de Mac ou d’iPhone sont parmi les plus nombreux et les cyberattaques sur ces appareils ont explosées. C’est plutôt logique : pourquoi les hackers ignoreraient des millions de cibles potentielles ?

4- Pas besoin d’antivirus sur mon smartphone, ce n’est pas un ordinateur
Et pourtant… les smartphones, tout comme les tablettes, sont de véritables ordinateurs miniatures. Il n’y a qu’à regarder tout ce que l’on fait aujourd’hui sur notre mobile : consulter nos comptes, faire des achats, aller sur Internet, lire nos emails… Gardez en tête que tout objet connecté à Internet est susceptible d’être piraté, alors plus d’hésitations : on protège son ordinateur, son mobile, sa tablette…

5- Tout fonctionne normalement, donc je ne suis pas infecté
Même si votre appareil fonctionne normalement en apparence, cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’est pas infecté. Les logiciels malveillants les plus discrets sont souvent les plus dangereux, ils agissent à leur guise sans jamais attirer l’attention. Ils peuvent également exploiter les failles de vos équipements (imprimante, carte graphique, webcam…) pour entrer et passer inaperçu. Donc un nettoyage régulier s'impose.

6- Je vais mettre deux antivirus, je serais encore mieux protégé
Plus il y a d’antivirus sur votre machine, plus vous rencontrerez de problèmes : ralentissements, conflits entre antivirus… Les antivirus vont s’analyser mutuellement, et comme ils accèdent à leurs fichiers respectifs, ils vont se détecter en tant que virus et risquer de bloquer votre machine ! En revanche, un antivirus et un firewall, ça fonctionne et c’est même fortement conseillé !

>>>>>